#jazz affranchi des lignes stylistiques

Jeremy Lirola Quartet, repose sur des compositions originales du contrebassiste, entouré par:

Denis Guivarc’h au sax alto, musicien largement plébiscité, parfait connaisseur du langage m-base

Maxime Sanchez au piano qui figure parmi les trois finalistes de la Thelonious Monk International Jazz Competition de 2018

Nicolas Larmignat à la batterie, connu pour son implication auprès de nombreux artistes, tels que Stéphane Oliva, Claude Tchamitchian, ou Méderic Collignon.

Jeremy Lirola né en 1970, vit entre Strasbourg et Paris. Il a étudié au conservatoire national supérieur de Paris avec Jean-François Jenny-Clark. Actif auprès de nombreux musiciens dans plusieurs domaines musicaux, il a commencé son propre groupe comme compositeur et leader en 2012.

NOUVEL ALBUM – « Mock the borders » sortie le 8 octobre 2021

Après Uptown Desire (Révélation JazzMag 2016) et son encrage new-yorkais, Mock the Borders vient nous rappeler la nécessité de l’ouverture à l’autre et du refus d’un monde régi par le pouvoir. La musique permet d’évoluer librement, à l’heure où nos libertés s’effacent, derrière l’omnipotence du pouvoir sécuritaire, sanitaire et technologique.
Au plus près de cette préoccupation se trouvaient Ornette Coleman et l’Harmolodie, qui m’ont toujours fasciné et pour lesquels j’aime dire mon attachement. Mock the Borders ne repose pas sur un concept musical central, mais en son centre se trouvent l’urgence et la sensibilité d’un monde où, comme disait Ornette, la musique “permet à chacun d’être un individu qui n’a à imiter personne d’autre”.

Jérémy Lirola (2021)